Vous êtes ici : Accueil - Nos Émissions - L’Interview - "Quelque chose s’est reveillée dans mon coeur" : Latifa Ibn-Ziaten réagit à sa candidature au Prix Nobel de la Paix.

"Quelque chose s’est reveillée dans mon coeur" : Latifa Ibn-Ziaten réagit à sa candidature au Prix Nobel de la Paix.

2/02/2018

Latifa Ibn-Ziaten, la mère du 1er soldat français tué par Merah, vient d’être proposée par une association lyonnaise pour être Prix Nobel de la Paix. Elle réagit sur RVR et nous parle de la situation dans les prisons.

« J’ai pleuré et je ne sais pas comment remercier d’avoir pensé à moi ». Latifa Ibn-Ziaten affirme que cette candidature au Prix Nobel de la Paix 2018 a « reveillé quelque chose dans mon coeur ». Latifa Ibn-Ziaten espère que cette reconnaissance permettra de « faire connaître » et « obtenir des moyens » pour continuer son combat : « ne pas avoir un autre Merah et vivre en paix dans cette France dont je rêvais tous les jours au Maroc ». « Surprise par la proposition », elle explique d’ores et déjà qu’elle « lui donne plus de courage ». « C’est trop gros pour moi » conlut-elle, émue aux larmes rappellant qu’elle « ne cherche jamais la gloire ».

Intervenante dans les prisons, Latifa Ibn-Ziaten tire la sonnette d’alarme sur une situation explosive. « Quand la diginité d’un homme est atteinte, il devient plus dangereux » affirme-t-elle. Madame Ibn-Ziaten estiment que les « prisonniers sont des monstres lorsqu’ils sortent » de prison car « les droits de l’homme sont aussi là pour les prisonniers ». Latifa Ibn-Ziaten demande « un rendez-vous avec Nicole Belloubet » afin de mettre en place « des formations pour les personnels » et donner « des moyens de travailler ».

Crédits photo : Ludovic Marin / AFP

 

  • Nous remercions nos sponsors

  • Nous remercions nos sponsors

RVR Radio - La Radio qui vous ressemble - 45, rue Thimonnier - 69550 Amplepuis - 04 74 89 08 09

Copyright © 2014 Tous droits réservés - RVR - Création you'Nivers